La musique, entre hasard et déterminisme